LES RUINES ROMANTIQUES LES PLUS CÉLÈBRES AU MONDE

Château de Heidelberg

Figur von Kurfürst Friedrich III.; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Mike Niederauer
Une galerie des ancêtres taillée dans la pierre

Les statues

Aile Friedrich

La façade de l’aile Friedrich captive l’attention dès que l’on pénètre dans la cour du château. Le maître d’ouvrage Friedrich IV se voulait afficher ici une galerie des ancêtres idéale de la maison électorale, afin de faire montre de son pouvoir aux yeux de ses contemporains.

Détail de la statue du prince-électeur Friedrich IV ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer

Prince-électeur Friedrich IV du Palatinat.

La maison palatine de Wittelsbach

Le sculpteur Sebastian Götz de Chur et l’architecte Johannes Schoch ont eu besoin de trois à quatre années pour créer la fantastique fresque de statues de l’aile Friedrich au début du XVIIe siècle. La dernière sculpture du côté droit de la rangée inférieure représente le maître d’ouvrage Friedrich IV en personne. Il se voit ainsi dans la lignée des autres souverains de l’importante dynastie des Wittelsbach, qu’il a représentée par son grand-père, son père et son oncle dans la même rangée.

Vue de l’aile Friedrich du château de Heidelberg ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Ursula Wetzel

Galerie des ancêtres taillée dans la pierre.

Empereur et rois

Au deuxième rang suivent des représentants choisis parmi les premiers Wittelsbach sur le Rhin, tels que le prince-électeur Ruprecht Ier, fondateur de l’Université de Heidelberg, ou le prince-électeur Ottheinrich, amateur de livres et de construction. Au troisième rang se trouvent les empereurs et les rois issus de la dynastie des Wittelsbach. La plus haute place sur la façade est occupée par les « pères » de la dynastie, comme Charlemagne ou Otto von Wittelsbach.

Vue du couloir dans l’aile Friedrich du château de Heidelberg ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Andrea Rachele

Aujourd’hui à l’abri des intempéries.

Dirigeant légitime d’un pays prospère

Frédéric IV se présenta comme le souverain légitime d’une contrée prospère et fertile. Des statues comme la déesse de la justice et les figures féminines du printemps et de l’été illustrent cet idéal sur des petits frontons. Pour des raisons de conservation, les sculptures de la façade ont été remplacées par des copies vers 1900. Les statues d’origine ont été mises à l’abri aujourd’hui dans le bâtiment de l’aile Friedrich.

TIPP

Découvrez de tout près les statues grandeur nature dans l’aile Friedrich dans le cadre d’une visite guidée !

En savoir plus

Personnalités
Œuvres d'art et pièces

Bitte wählen Sie maximal 5 Schlagwörter aus.